Construire un nouvel avenir, Entreprise d’organisation de voyages, 30 collaborateurs, Bruxelles.

  • Licenciement du CEO et du CFO (confiance rompue avec l’actionnaire)​
  • Nouveau CEO désigné, mais l’équipe à Bruxelles refuse de l’accepter et menace de procéder à une scission

ANALYSE

  • ​ Ambiance très hostile aux changements.​
  • Le CEO et le CFO ont « monté » les gens contre l’actionnaire et ont déjà commencé à organiser une scission en cachette​ ​
  • Le nouveau CEO est très professionnel, travaille depuis très longtemps dans le groupe mais dans un autre segment​ ​ Les collaborateurs refusent de l’accepter parce qu’il n’aurait soi-disant aucune expérience dans leur segment du voyage de luxe. Ils voudraient en fait pouvoir diriger l’entreprise eux-mêmes​ ​
  • Les collaborateurs ont rédigé un document reprenant leurs exigences par rapport à l’engagement d’un nouveau CEO. Beaucoup d’exigences sont irréalistes. ​

APPROCHE

  • Proposition: pas d’attaque ​ « frontale » mais impliquer les collaborateurs dans le ​ « nouveau » projet, développer l’agence de voyages du futur.​ ​
  • Gagner petit à petit la confiance des collaborateurs dans le nouveau CEO.​ ​
  • Utiliser en même temps l’expertise et les talents des collaborateurs pour améliorer encore l’activité en matière de fidélité des clients.​ ​
  • Méthodologie ‘Harvard’ utilisée pour définir la vision et la mission de la société avec les collaborateurs. ​ ​
  • Établissement à partir de là d’un plan stratégique pour 3 ans.​ ​
  • Impliquer tous les collaborateurs dans l’implémentation du plan.​ ​

RESULTATS

  • Définition d’une vision et d’une mission soutenues à 100 % par les collaborateurs et l’actionnaire.
  • ​ ​ Confiance plus grande dans le CEO.​ ​
  • Volonté de travailler pour consolider l’avenir observée dans les améliorations quotidiennes (organisation du travail, suivi des clients, etc.)​ ​
  • L’actionnaire est d’accord pour donner des parts aux collaborateurs. ​ ​
  • Une crise a pu être évitée. ​
  • La pérennité de l’activité est assurée